Cette spiritualité-là est un travail de l’esprit dans la recherche d’une harmonie avec le corps, une compensation concrète aux excès matérialistes du monde. Elle passe par une connaissance de soi sans complaisance pour déboucher sur la compréhension de l’autre et la tolérance. N’est-ce pas ce que les loges maçonniques traditionnelles et spiritualistes nomment initiation ?
« Lorsque les hommes commencèrent d’être nombreux sur la face de la terre et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu trouvèrent que les filles des hommes leur convenaient et ils prirent pour femme toutes celles qu’il leur plut » (GEN 1.6). Qui étaient ces fils de Dieu «descendus »sur la terre ? Qui étaient ces «êtres vivants » du char de feu décrit par Ezéchiel, si semblable à un aéronef ? Qui étaient ces anges, le Gabriel de l’annonciation, le même Gabriel de la dictée de Mahomet, et tous ceux d’autres épisodes cités dans cet ouvrage ?
Yahvé, Mahomet, le Dieu trinitaire, liés par leur histoire à notre seul système solaire, qui étaient-ils vraiment dans cet univers d’innombrables dimensions et galaxies ? Des extra-terrestres ? Peut-être….ga
gnant, de toute pratique autre que personnelle et intime ».