Stephanehessel.jpg

Photo : Stéphane Hessel. Joël Saget/AFP

Après la légitime et nécessaire indignation, quelle action?
Loin des institutions officielles, des grands instituts de sondage, un groupe d’amis en réseau s’est mis à l’écoute du plus grand groupe de citoyens Français, plus important en nombre que chacun des partis politiques a qui jamais la parole ne fut donnée.

Eux, les ont écoutés.

Pourquoi ne votent t-ils plus?
Pour la plupart d’entr’eux, le vote blanc n’est pas compté…alors, comment exprimer son désaccord.
Michel Barth a colligé pour vous leurs réactions, leurs motivations épidermiques, leurs URTICAIRES.

En vrac, ils vous sont livrés ici.

Ont-ils tort, ont-ils raison ?

L’épiderme des non-votant prédomine-t-il le cerveau des votants ?

A vous de le penser ou de le dire.

Mon nouveau livre "URTICAIRES" est disponible ici.

urticaires.png